fde

LES FOURBERIES DE SCAPIN

Omar Porras / Teatro Malandro, d’après Molière

Molière électrisé

LES FOURBERIES DE SCAPIN
LES FOURBERIES DE SCAPIN
Photo : © Marc Vannapelghem
VE 9 DÉC - 20h
SA 10 DÉC - 20h

La Grande

50/40/15/10.-

Il y a presque un an jour pour jour, il emportait La Grande dans son Conte des Contes. Omar Porras est de retour. Mais cette fois, le sorcier de la scène, le meneur de troupe à l’esthétisme explosif, s’accompagne d’un complice légendaire : Molière. Dans le monde de ce Suisso-Colombien universel, les amours contrariées d’Argante et de Léonte, déposées entre les mains du malicieux serviteur Scapin, se traduisent en une course trépidante, hilarante et haletante dans un décor cartoonesque. Des comédiens masqués, des corps qui vivent et s’expriment de manière truculente et endiablée, comme dans la commedia dell’arte d’un quotidien détourné de façon drôle, tendre et caustique ; Porras nous offre un théâtre populaire, dont la puissance expressive utilise de multiples atouts visuels et corporels.

« Dans la salle, les applaudissements enthousiastes témoignaient du bonheur, tandis que dans le ciel explosaient encore des feux d’artifice de papier.» Le Temps

Jeu : Olivia Dalric, Peggy Dias, Karl Eberhard, Caroline Fouilhoux, Laurent Natrella, Pietro Quadrino, Audrey Saad (distribution en cours) / Texte et adaptation : Omar Porras et Marco Sabbatini d’après Molière / Mise en scène : Omar Porras / Assistanat à la mise en scène : Caroline Roux / Collaboration artistique : Alexandre Ethève / Scénographie et masques : Fredy Porras / Musique : Erick Bongcam et Omar Porras (avec la collaboration de Christophe Fossemalle) / Création lumière : Omar Porras et Matthias Roche / Costumes : Bruno Fatalot (d’après les costumes de Coralie Sanvoisin), assisté de Julie Raonison / Postiches, perruques et maquillages : Véronique Soulier-Nguyen, assistée de Léa Arraez / Accessoires : Laurent Boulanger / Construction décors : Équipe du TKM / Régie générale : Gabriel Sklenar / Régie son : Ben Tixhon, Emmanuel Nappey / Régie lumière : Denis Waldvogel, Marc-Etienne Despland

Production et production déléguée : TKM Théâtre Kléber-Méleau

Imaginé et conçu par Giorgianni & Moeschler | Graphisme Monokini