fde

DOMINIQUE A

DOMINIQUE A
Photo : © Jérôme Bonnet
MA 21 MAR - 20h
90 min.
La Grande

Dominique A a passé plus de la moitié de sa vie à sortir des disques, parmi les plus passionnants de la scène française. Ses chansons créent des «métagores», ses images mentales disent tout ce que le reste cache. Dominique A a changé le rock français à sa façon. Il a fait son chemin discrètement, a remporté des Victoires, écrit pour les plus grands, de Bashung à Daho. Il a collaboré avec d’autres grandes figures de la scène francophone actuelle, de Yann Tiersen à Calogero. Dominique A a élargi l’horizon de la chanson française avec une musique inclassable et une écriture troublante, fragile. Quatorze albums plus loin, l’empreinte du A n’a cessé de s’étendre, à sa façon, sans fard, sans fanfare. La voix est fluette, les mots désespérés, et l’ambiance proche des heures les plus sombres de Joy Division. Pourtant, il instaure un apaisement proche d’une sagesse salutaire. Dominique A, s’il connaît l’obscurité, sait aussi indiquer la lumière. Depuis plus de trente ans, ceux qui ont assisté à ses concerts vous le diront : Dominique A avance toujours plus loin sans jamais quitter ce sillon magnifique qui l’anime et le construit.

« Bashung est mort : Dominique A est désormais le roi du rock hexagonal. » La Tribune de Genève

Chant : Dominique A / Claviers et piano : David Euverte / Progs et claviers : Julien Noël Flûte : Sylvaine Hélary ou Ludivine Issambourg / Batterie : Etienne Bonhomme Contrebasse : Sébastien Boisseau

Imaginé et conçu par Giorgianni & Moeschler | Graphisme Monokini